Click here to send us your inquires or call (852) 36130518

Les membres

Projet Léonardo ECT2S (2011-2013)

Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne

Ce projet, soutenu par le programme européen Léonardo Da Vinci, a démarré dans les faits en décembre 2012 et porte sur le rapprochement des cursus universitaires – dont les contenus sont quantifiés en ECTS – avec l'offre de formations professionnelles –  caractérisée par le système des ECVET – dans le champ des métiers du développement territorial.
Sur la base d'une grille d'analyse proposée par le CEREQ et l'IUIL, une étude a été menée par les différents partenaires pour les États suivants : France, Grèce, Hongrie, Roumanie, Belgique, Luxembourg, Italie.
Il s'agit d'une part d'un état des lieux du développement territorial et de ses métiers, et d'autre part, d'une analyse de la mise en place des systèmes de certification de formation universitaire (ECTS) et professionnelle (ECVET).
Cette  expérimentation a été présentée notamment dans le cadre du Congrès des Développeurs Territoriaux qui s'est tenu à Valence en juillet 2013, à la suite de la participation de l'INDL à la " Plateforme des métiers " animée par l'UNADEL.
La phase d’études comparatives a montré l’hétérogénéité des situations des pays du consortium au regard des ECVET (inexistant encore dans certains pays) et des faibles besoins de rapprochement avec les ECTS dans le domaine du développement territorial (en dehors du cas de la France).
De ce fait, après échanges avec l’Agence européenne, l’ensemble des partenaires a préféré mettre un terme au projet le 31 décembre 2013, d’autant plus que la construction de la matrice de transformation ECVET-ECTS était plus difficile dans les métiers du développement local que dans les métiers techniques, et que les parcours de mobilité (base de l’expérimentation) n’étaient pas financés.

Les prolongements de ce programme résident désormais dans la construction de parcours de formation dans des espaces géographiques plus restreints.


Contact : Gwénaël Doré